Menu

Tête de hareng en magie

Le magicien et la tête de hareng

Cet ustensile est un instrument indispensable quand il s'agit de présenter bon nombre de tours de magie. En particulier pour faire une disparition. Il suffit de le fixer au bout d'un élastique.

Cet élastique étant accroché à l'intérieur de la veste. Le magicien a l'appareil de la tête de hareng en main élastique tendu. Lorsqu'il le relâche, celui-ci part à une grande vitesse, or de vue du public en remontant dans la manche de la veste.

Car théoriquement l'élastique de la tête de hareng en magie est fixé au niveau du dos, de l'aine de la veste.

On répète :

Il suffit de lâcher cette tête de hareng pour qu'elle s'engouffre dans la manche. Mais rien ne vaut d'expérimenter pour trouver la position idéale.

Fabrication tête de hareng

Voici pour le magicien, pris à l'improviste, un moyen facile de se procurer ce petit appareil Dans un morceau de drap noir, léger, il faut découpe deux triangles isocèles mesurant 35 millimètres à la base et 70 millimètres sur chacun des côtés égaux. Les coudre deux à deux, à savoir les côtés égaux des deux triangles. On obtient ainsi un petit sac, une petite poche triangulaire. Rabattre les bords de l'ouverture sur un anneau en fer ou en cuivre de trois centimètres de diamètre, que l’on fixe au moyen d'un point de couture.

Retourner la poche de façon à ramener à l'intérieur les saillies des coutures et cette opération effectuée, coudre un petit anneau de 4 millimètres de diamètre à la pointe extérieure de cette petite poche en drap noir. Aplatir légèrement l'anneau qui constitue l'orifice de ce récipient, de façon à lui donner la forme ovale à cette tête de hareng. Il reste à badigeonner l'intérieur avec une légère couche de colle forte ou de dextrine délayée dans de l'eau. On donnera ainsi à l'appareil la rigidité nécessaire.

On a alors un petit cône, légèrement aplati, assez résistant, de 6 centimètres de hauteur. C'est un récipient dont l'ouverture mesure 35 millimètres suivant le grand axe et 25 suivant le petit. L'appareil magique de tête de hareng rappelle par sa forme et ses dimensions les éteignoirs dont on se servait au temps des chandelles.

Les parois de l'intérieur sont rugueuses. Ces rugosités maintiennent le foulard une fois introduit dans la cavité. Le petit anneau est destiné à recevoir le porte-mousqueton qui termine le tirage en caoutchouc. Ce genre d'appareil remplace avantageusement la véritable tête de hareng en magie métallique. Il est léger et présente l'avantage de ne produire aucun bruit au contact d'un corps solide pour le magicien.

Cours Truc Secret Home